Retour aux articles

Evolution des taux de crédit immobilier

Publié Le vendredi 23 février 2018

Logement : les excellents résultats de l’année 2017

D’après l’Observatoire du Financement du Logement / Institut CSA, les crédits immobiliers ont financé durant l’année 2017 près de 1,3 millions d’opérations financières, soit une hausse sensible de + 9,2 % par rapport à l’exercice précédent.
En progression de + 8,6 %, le marché de l’accession à la propriété représente à lui seul les deux-tiers de l’ensemble des opérations, contre 23 % pour les travaux de rénovation-entretien, également en hausse de + 8,1 %. Le reste de l’activité se concentre à hauteur de 7 % sur l’investissement locatif (+15,2 %) et à hauteur de 3 % sur les résidences secondaires (+ 20,6 %).
Devant la diminution de la part des jeunes ménages et des foyers modestes, on constate pour la première fois depuis plusieurs années une hausse sensible des revenus des emprunteurs, qui ne vient cependant pas palier à l’augmentation de + 4,8 % du coût des opérations réalisées.

Taux de crédit immobilier : une situation très favorable

Ce dynamisme du marché immobilier français, que l’on retrouve aussi bien dans l’ancien (+ 9 %) que dans le neuf (+ 11%), s’explique très bien par la compétitivité des taux de crédit immobilier. Stabilisés sous les 1,50 % sur 15 ans et sous les 2 % sur 25 ans, ils offrent aux acquéreurs des conditions d'emprunt extrêmement favorables.

Suite au léger ralentissement en 2016, le rebond de la production de crédits immobiliers (+ 12,9 %) vient d’ailleurs confirmer la tendance. Estimée à 272 milliards d'euros en 2017 par la Banque de France, 20 de plus que l'année précédente, cette euphorie participa à l’augmentation de l'encours de prêts immobiliers de 6 %.
Après la remarquable baisse des taux de crédit de 2016, l’on pouvait s’attendre à une hausse significative pour l'année suivante.

Il n’en fut rien. L’augmentation des taux a au contraire été très légère, sans quasiment évoluer entre avril et décembre 2017. Selon l’Observatoire Crédit Logement-CSA, ils ont aujourd’hui retrouvé leur niveau de juillet 2016, bien que le rythme actuel de l’inflation (+1,2 % en décembre), supérieur à celui de l’été 2016 (+0,2 %), vienne nuancer la situation.
S’ils ont fortement ralenti en 2017 (avec 22 % du total des crédits versés contre 31 % en 2016 ), les rachats de créance sont néanmoins fortement favorisés par les taux de crédit extrêmement bas. Avec 240 Mds € de crédits en cours, l’ampleur des rachats actuels dépasse aujourd’hui celle de la seconde moitié des années 1980 et des années 1990.

De bonnes perspectives jusqu’en 2020

es conditions favorables au marché de l’immobilier devraient durer. Selon de nombreux économistes, aucun mouvement spectaculaire sur les taux n’est ainsi à craindre pour l’année 2018.
Malgré une inflation qui ne devrait pas fléchir, les conditions favorables accordées par la BCE – notamment le taux de refinancement à 0 % - et la faible remontée du taux de l’OAT assureront la compétitivité du marché du crédit immobilier jusqu’en 2020. Les taux s’établiront ainsi de façon durable autour de 1,65 % vers la fin 2018.

La situation pourrait être différente sur le marché de la production des crédits immobiliers, qui devrait diminuer d’environ – 10 % d’ici la fin de l’année civile. En l’absence de nouvelles réformes semblables à celles du PTZ et de la loi Pinel, la production se stabiliserait cependant à partir de 2019.

Enfin, notez que la compétitivité des taux de crédit immobilier ne touche pas les particuliers de façon linéaire, les « meilleurs » profils bénéficiant de conditions financières souvent plus avantageuses. Certaines banques ont ainsi choisi de diminuer leur taux pour les dossiers les plus qualitatifs – avec une baisse moyenne de 0,15 % à 0,20 % sur les taux affichés dans les barèmes hors décote – et de les relever pour les emprunteurs moins solvables.
Alliée au renforcement du pouvoir de négociation de l’emprunteur, la situation quasi historique des taux de crédit immobilier est une opportunité unique pour quiconque souhaiterait investir prochainement dans la pierre et constituer un patrimoine durable.

 

Napoléon

MAX IMMOBILIER c'est l'agence leader du marché immobilier Ajaccien.

source: meilleursagents.com

Découvrir nos villas à la vente

Nos derniers articles

SUCCESSION: comment vendre sa maison après un décès? 09 juillet

SUCCESSION: comment vendre sa maison après un décès?

Découvrir l'article

Immobilier post-covid : les projets immobiliers sont au beau fixe à Ajaccio ! 28 juin

Immobilier post-covid : les projets immobiliers sont au beau fixe à Ajaccio !

Découvrir l'article

Succession maison Ajaccio : que faire après un héritage ? 17 juin

Succession maison Ajaccio : que faire après un héritage ?

Découvrir l'article

Partager l'article'

Bettini

Article écrit par :

Lisa BETTINI

Dernières annonces

F3 PASCI PECURA SANGUINAIRES
VENTE
EXCLU

F3 - A vendre Ajaccio - Route des Sanguinaires...

225 000 €

Découvrir ce bien

F2 à vendre Centre Ville d'Ajaccio face à la place diamant
VENTE
EXCLU

F2 à vendre Centre Ville d'Ajaccio face à...

196 000 €

Découvrir ce bien

A vendre villa avec vue dégagée proche Ajaccio - AFA -EXTERIEUR VILLA MONT GOZZI
VENTE
EXCLU

A vendre villa avec vue dégagée proche Ajaccio...

850 000 €

Découvrir ce bien