MAXIMMOBILIER achat vente maison appatement Ajaccio Corse

Le mercredi 05 septembre 2018

Louer son logement vide ou meublé, quelle solution choisir ?

Une fois que le propriétaire a fait un investissement locatif, il doit opter entre mettre son bien en location vide ou en location meublée. Quelle solution choisir ? Quelles sont les caractéristiques particulières de choix ?

Louer son logement vide ou meublé, quelle solution choisir ?

Une fois que le propriétaire a fait un investissement locatif, il doit opter entre mettre son bien en location vide ou en location meublée. Quelle solution choisir ? Quelles sont les caractéristiques particulières de choix ?
Entre risque locatif et rentabilité, la question se pose de savoir quel type de location il est préférable de privilégier afin de réussir parfaitement son investissement.

Location meublée : une meilleure rentabilité

Louer son bien immobilier meublé est certes plus risqué que la location vide (en raison de son bail plus court d'une durée d' 1 an maximum) mais cela apporte une meilleure rentabilité brute. Bien que les changements de locataires soient plus nombreux et que les frais d’entretien soient particulièrement élevés, les loyers pratiqués sont plus conséquents.
Ainsi, la conséquence est que si vous décidez de louer votre bien immobilier meublé, sachez que pour une surface et un emplacement identiques, votre logement se louera en moyenne 15 % plus cher que pour un logement vide. Bien évidemment, ce loyer sera fonction des équipements disponibles dans le logement et de la qualité des ameublements. Si votre bien immobilier se situe dans un quartier étudiant, avec des universités ou de grandes écoles à proximité, la location d’un bien meublé peut être judicieuse. En effet, les étudiants ont tendance à déménager souvent et souhaitent disposer de tout le nécessaire au quotidien, sans s’encombrer de meubles. Pour un grand logement destiné à des ménages souhaitant s’y installer de manière pérenne, une location vide sera alors généralement prisée.

La location meublée : un propriétaire plus avantagé fiscalement

Si vous décidez de louer votre bien immobilier meublé, vous pourrez dans la majorité des cas choisir le statut de LMNP (ou loueur en meublé non professionnel). Selon ce statut, les loyers sont considérés comme étant imposés fiscalement comme des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Le régime du BIC ne profite pas des mêmes avantages que pour la location meublée professionnelle (LMP).
Avec le régime LMNP, vous pouvez choisir, en qualité de propriétaire, le bénéfice du régime forfaitaire. Cela vous permet de profiter d’une imposition sur la moitié seulement de vos loyers. En comparaison, le régime forfaitaire permet d’avoir l’avantage d’un abattement de 30 % pour une location vide. Vous pouvez aussi choisir le régime réel. Dans ce cas, vos charges et recettes locatives sont particulièrement réduites. Déduire vos dépenses de vos recettes vous permet de faire baisser le montant total de vos recettes imposées.
Notez également que selon la location nue, vous ne pouvez demander qu’un seul mois de loyer hors charges au locataire, contrairement à la location meublée où la caution est libre.

La location vide : des loyers moins élevés mais une situation pérenne

Si vous décidez de louer votre logement vide, il est évident que les loyers seront moins élevés. En effet, dans la location meublée, la fourniture de meubles se paye. Il s’agit d’un service qui profite directement au locataire. Pour une surface, une qualité de logement et un emplacement équivalents, un logement vide se louera environ 15 % de moins qu’un logement meublé.
En outre, notez que louer son logement vide est un gage certain de stabilité. En effet, si l’on part du principe que la location meublée est plus rentable que la location vide, il est important de ne pas oublier que la location vide offre de nombreux avantages. Pour le propriétaire-bailleur, il s’agit d’une garantie de stabilité et de sécurité pour la perception régulière des loyers, du fait d’un changement moins fréquent de locataires. La cible des locataires potentiels ne sera pas forcément la même.
Pour une location vide, vous aurez moins à souffrir de l’effet de la vacance locative puisque les baux sont en règle générale signés pour une durée minimale de 3 ans. Le préavis du locataire est également d’une durée de 3 mois pour une location vide, contrairement à celui d’une location meublée ou il est d’1 mois seulement. En outre, le bail est signé pour 1 an dans le cas d’une location meublée. Si vous souhaitez ne pas avoir à gérer ces éléments propres à la location, faire appel à un professionnel de l'immobilier peut être une solution intéressante.

favoris
mail
privée