MAXIMMOBILIER achat vente maison appatement Ajaccio Corse

Le vendredi 15 juin 2018

Rénovation énergétique, pourquoi investir en 2018 ?

La rénovation énergétique est une solution efficace pour améliorer son cadre de vie et valoriser durablement son patrimoine immobilier. De nombreuses aides financières sont aujourd’hui mises à disposition des particuliers souhaitant améliorer les performances thermiques de leur logement. Tour d’horizon de la question.

Rénovation énergétique, pourquoi investir en 2018 ?

Pourquoi rénover ?

Les travaux de rénovation énergétique répondent à un enjeu écologique essentiel : diminuer la consommation en énergie des résidents d’une habitation, que celle-ci soit une maison, un appartement ou un local professionnel. À l’heure où de nouveaux défis environnementaux et climatiques émergent, la question est brulante. Votée à l’été 2015, la « loi sur la transition énergétique pour la croissance verte » donne à la France l’objectif de disposer d’un parc immobilier dont l’ensemble des bâtiments seraient rénovés en fonction des normes basse consommation d’ici 2050.
Pour les particuliers propriétaires de leur logement, les travaux de rénovation énergétique présentent de nombreux avantages. En limitant les ponts thermiques, ils favorisent les performances d’isolation de l’habitation et contribuent à faire diminuer durablement les factures de chauffage. Hiver comme été, ils donnent la garantie d’une température intérieure constante, un atout majeur lorsque l’on souhaite profiter d’une qualité de vie accrue.
Les travaux de rénovation énergétique participent en outre à la valorisation du bien immobilier. Lors d’une vente immobilière, il est en effet aujourd’hui obligatoire de présenter DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) performant. Il constitue un véritable gage de sécurité pour les acquéreurs potentiels.

Les différentes aides

Soucieux des performances énergétiques du parc immobilier français, l’État, les collectivités locales et les sociétés spécialisées mettent à disposition des particuliers de nombreuses aides financières.

  • Le CITE

Applicable aux travaux ayant objet l’amélioration des performances thermiques d’une résidence principale, le CITE s’apparente à un crédit d’impôt de 30 % sur les dépenses engagées. Son montant est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et à 16 000 € pour un couple, avec une majoration de 400 € par personne à charge. Sachez qu’il ne vous reste plus que quelques mois pour solliciter cette aide. Elle sera transformée en prime dès l’année prochaine.

  • La TVA à taux réduit

Certains travaux de rénovation énergétique donnent droit à une réduction de la TVA. L’installation d’une chaudière à condensation, l’amélioration de l’isolation, la dépose de sol permettent par exemple de bénéficier d’une TVA à 5,5 %. Cette aide peut être sollicitée par les propriétaires d’une résidence primaire ou secondaire achevée depuis plus de deux ans après le début des travaux.

  •     L’éco-prêt à taux zéro

Accessible sans condition de ressources, l’éco-prêt à taux zéro permet d’emprunter sans aucun taux d’intérêt jusqu’à 30 000 € dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. Pour en bénéficier, la résidence doit être occupée par le propriétaire et avoir été achevée avant le 1er janvier 1990.

  • Les aides des entreprises de fourniture d'énergie (CEE)

Dans le cadre des Certificats d'Économies d’Énergie (CEE), les entreprises de fourniture d’énergie (EDF, Engie, Total…) proposent des aides pour la réalisation de travaux d'économies d'énergie sous réserve qu’ils soient effectués par un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE). Deux grands postes de rénovation sont pris en compte : l’isolation des combles et le remplacement d’une chaudière au fioul par un équipement utilisant les énergies renouvelables.

  • L’exonération de la taxe foncière

Après accord avec la mairie, certains travaux de rénovation permettent aux propriétaires de bénéficier d’une réduction de leur taxe foncière, voire d’une exonération complète, pour une durée de 5 ans. Cette aide est disponible pour les logements construits avant 1989 et des travaux d’un montant supérieur à 10 000 €.

  • Le plan Hulot

Près de 7 millions de logements seraient aujourd’hui mal isolés en France. Pour lutter contre la précarité énergétique, le gouvernement français travaille à de nouvelles solutions. Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique, a ainsi récemment présenté un nouveau plan destiné à favoriser la rénovation thermique des logements peu performants.
L’un des objectifs principaux du « plan Hulot » est de sensibiliser la population aux problématiques de rénovation. Si les aides financières existent aujourd’hui bel et bien, leur visibilité est diminuée par un système d’attribution trop complexe. La création d’une "agence publique de la rénovation thermique" viendrait à ce titre simplifier les démarches et permettrait aux propriétaires d’être guidés efficacement tout au long du processus.


Le CITE permettait de bénéficier d’un crédit d’impôt substantiel sur les sommes engagées pour les travaux de rénovation énergétique. Elle se transformera d’ici 2019 en prime. Ce nouveau dispositif est pensé pour permettre aux foyers de recevoir leur aide plus rapidement. Selon Le Ministre, cette dernière pourra atteindre 40 à 50% du montant des travaux.
L’éco-prêt à taux zéro sera quant à lui également simplifié. Un fonds de garantie incitera les banques à accorder de façon plus régulière le prêt. Avec ses 50 millions d’euros, il aidera 35 000 ménages aux revenus modestes par an.

 

 

 

 

mail
facebook
twitter
instagram
youtube