MAXIMMOBILIER achat vente maison appatement Ajaccio Corse

Le mardi 16 juin 2020

Nos conseils pour trouver un LOGEMENT étudiant

Peut-être etes vous déjà en train de chercher un logement pour votre enfant qui sera bientôt diplomé ? Vous avez raison, car le plus tôt sera le mieux ! Voici quelques conseils pour que vous puissiez loger vos étudiants à prix modérés.

Nos conseils pour trouver un LOGEMENT étudiant

Conseil numéro 1 : se mettre à chercher à partir de juin

Le sentiment est normal, nous pensons avoir le temps pour chercher un appartement pour notre chérubin à Aix, Paris, Marseille ou quelconque destination choisie par le futur bachelier. Mais attention, ne tardez pas ! Attendre août serait vraiment risqué : beaucoup se mettent à chercher dès à présent, même si cela promet évidemment de payer deux mois de loyer sans occuper les lieux.

Chaque année, beaucoup de jeunes se retrouvent « en galère » et doivent prendre une location sur Airbnb par exemple car leur rentrée est proche et qu’ils n’ont pas trouvé de logement, cela revient tout de suite très cher.

Plus vous chercherez tôt, plus de jolis biens seront disponibles !

 

Conseil numéro 2 : s’ouvrir à d’autres quartiers

Souvent (et c’est normal) nous avons des doléances bien précises en ce qui concerne l’emplacement du logement ou nous allons placer notre enfant pour qu’il fasse ses études (et qui part souvent pour la première fois). Il faut que ce soit près de l’école, près des copains et on se met alors à chercher sans connaitre vraiment ce qu’il se passe aux alentours.

N’hésitez pas à étendre vos recherches, parfois de véritables petites pépites peuvent se trouver dans un quartier très proche : moins cher et plus grand ? 

De plus, cela vous permettra de découvrir de nouveaux lieux.

 

Conseil numéro 3 : rester vigilant

Cela paraît évident et pourtant, dans le feu de l’action et la pénurie de biens nous pouvons nous jeter sur des annonces qui paraissent alléchantes. Ne jamais verser d’argent sans avoir le contrat et les clés qui vont avec, car comme dans des villes comme Paris, les arnaques sont nombreuses. 

Attention à ne donner aucun dépôt de garantie, aucun acompte de réservation, sans être sûr de disposer du logement. On ne paie pas non plus pour obtenir une liste d’annonces. Méthode pourtant très répandue, qui profite des gens qui cherchent désespérément.

 

Conseil numéro 4 : trouver des solutions alternatives

Il existe des solutions pour les budgets les plus serrés. A commencer par l’habitat intergénérationnel et solidaire. C’est simple, le jeune est hébergé en échange d’un loyer modeste et de services ponctuels à une personne âgée. Ça ne convient pas à tout le monde parce qu’il y a des contreparties sur la durée et des valeurs à intégrer. Mais ce sont des expériences humaines formidables.

Certains propriétaires proposent également une chambre ou un studio en échange de services, le plus souvent de la garde d’enfants ou du soutien scolaire. 

 

Et pourquoi pas la collocation ?

Elles sont de plus en plus acceptées par les propriétaires, la colocation on n’y pense pas toujours, ou alors en second choix, mais elle permet de faire de précieuses économies. 

Attention au contrat, un bail unique doit engager tous les colocataires. Tous ont alors les mêmes droits mais aussi les mêmes obligations comme de quitter le logement au même moment ou de payer la part de celui qui ne pourrait pas l’assumer. De plus cela permettra peut etre au jeune étudiant de se sociabiliser et de ne pas se sentir seul.

Autre option moins répandue : la chambre meublée chez l’habitant. Inconvénient : moins d’intimité puisqu’on n’est pas vraiment chez soi mais de véritables économies. 

 

En tout cas, on vous souhaite bonne chance dans vos recherches et dans la nouvelle vie de votre étudiant ! 

 

 

 

 

mail
facebook
twitter
instagram
youtube