logged_in_greeting="Bonjour, comment puis-je vous aider ?" logged_out_greeting="Bonjour, comment puis-je vous aider ?"
MAXIMMOBILIER achat vente maison appatement Ajaccio Corse

Le mardi 28 janvier 2020

INVESTISSEMENT LOCATIF : quels sont les TRAVAUX DÉDUCTIBLES des revenus fonciers ?

Vous souhaitez placer votre votre argent ? L'investissement locatif est un très bonne idée ! Cependant, pour une réussite totale, certains éléments doivent néanmoins être pris en compte.

INVESTISSEMENT LOCATIF : quels sont les TRAVAUX DÉDUCTIBLES des revenus fonciers ?

Vous souhaitez placer votre votre argent ? L'investissement locatif est un très bonne idée ! Cependant, pour une réussite totale, certains éléments doivent néanmoins être pris en compte : par exemple l'imposition des revenus fonciers.

Travaux et régime réel, comment ça fonctionne ?

Dans le cas du régime réel (c’est-à-dire quand le revenu brut est supérieur à 15 000 euros), certains travaux effectués dans le bien immobilier peuvent être déduits comme des charges. Cela vous permettra de créer un déficit foncier (lorsque les charges sont plus élevées que les loyers que vous percevez). 

Certains propriétaires recherchent d'ailleurs des biens en locatif avec beaucoup de travaux afin d'absorber les revenus de leurs précédents investissements locatifs. Une sorte de course au déficit foncier qui permet de développer son patrimoine immobilier sans payer trop d'impôts... 

Investissement locatif : quels sont les travaux déductibles ?

Certains travaux peuvent être déduits de vos revenus. 

Lesquels ?

  • Les dépenses engagées pour améliorer le logement et son accessibilité (par exemple pour le rendre plus accessible à des personnes à mobilité réduite), les réparations et l'entretien sont également déductibles. L'objectif : inciter les propriétaires à entretenir le logement mis en location ou à le remettre en état d'habitation sans en modifier les composantes initiales. 

 

  • La remise aux normes des installations d'électricité.

 

  • La remise en état du gros œuvre comme la plomberie.

 

  • Le remplacement d'une vieille chaudière ou d'un système de chauffage, la rénovation thermique, la mise en place de climatisation … 

 

  • Le montant des travaux des parties communes. Les montants déductibles doivent être déclarés TTC aux impôts sauf si vous êtes assujettis à la TVA de plein droit ou sur option. Ce qui est le cas des bailleurs de biens à usage professionnel. 
  •  

Et qu’est ce qui n’est pas déductible ?

- L'agrandissement du bien, une construction ou encore une reconstruction.

Par exemple, vous pouvez installer une cuisine équipée dans un logement et déduire cette dépense uniquement si le logement en était dépourvu initialement. 

De plus, vous ne pourrez déduire que les sommes que vous avez réellement acquittées et pas celles qui sont à la charge du seul locataire.

Réaliser des travaux dans son investissement locatif, vous l'aurez compris, est une astuce qui vous permettra de présenter un bien en bon état pour la location et de déduire les sommes engagées de vos impôts. 

mail
facebook
twitter
instagram
youtube
rent