MAXIMMOBILIER achat vente maison appatement Ajaccio Corse

Les ACQUEREURS déjà de retour sur le marché IMMOBILIER

La période de confinement et plus largement de crise mondiale à rendu le marché immobilier très flou et sans aucune visibilité. Cependant, nos ressentis et une étude montrent que les acheteurs ont répondu présents dès le déconfinement et que leur désir d'acquérir n'avait pas bougé durant la quarantaine.

 

Les acheteurs sont restés prudent durant le confinement et ne sont pas trop avancés sur leur désir -ou non- de continuer l'aventure de chercher une maison ou un appartement à acheter en région Ajaccienne.

Mais le marché de l'immobilier semble redémarrer sur les chapeaux de roues avec de nombreuses demandes de la part des acquéreurs et la programmation de nombreuses visites depuis notre sortie de confinement le 11 mai, certains ont même fait une offre d'achat directement après la fin de cette mise en quarantaine. De même que les locations, les demandes sont plus nombreuses, beaucoup de personnes n'ayant pu prévoir leur déménagement durant ces 2 mois. 

 

Est-ce que les critères ont changé pour les futurs acheteurs ?

Dans les demandes souvent nous retrouvons, sans surprise : la lumière.
Bien que ce fut déjà une doléance faite depuis la nuit des temps, aujourd'hui les prospects l'annonce dès le début de la rencontre avec l'agent immobilier "on veut de la lumière, une sensation d'espace" et cerise sur le gâteau si possible une terrasse, un jardin ou à minima un balcon. Comme si la peur d'un nouveau confinement restait quelque part dans leurs têtes et qu'ils prévoyaient de sentir encore mieux chez eux.

 

Les prix vont-ils baissés ?

Rien n'est sûr... En tout cas les acheteurs s'attendent à voir baisser les prix donc voudront surement négocier plus que de coutume.

 

Le changement au niveau des prêts bancaires, est-ce un frein pour les acheteurs ajacciens ?

La remontée des taux immobiliers ne rassure pas les particuliers acquéreurs. Néanmoins, les taux de crédit sont toujours très bas, sous la barre symbolique de 2% sur 25 ans. 

Le point qui pourrait pénaliser de nombreux acquéreurs concerne en réalité les conditions d'octroi des banques qui se durcissent depuis le début de l'année avec un retour strict au taux d'endettement de 33% notamment. L'apport demandé est également en hausse selon les dernières données publiées par l'Observatoire Crédit Logement/CSA, ce qui exclurait certains profils du marché de l'accession. 

En outre, les projections économiques n'étant pas rassurantes, certains acquéreurs déclarent reporter leur projet en raison de la crise d'ici 6 mois à un an afin d'avoir plus de recul sur l'évolution des prix, des taux mais aussi des risques financiers liés à la crise.

 

Durant le confinement beaucoup ont continué à consulter les annonces 

67% ont continuer à consulter des annonces cont 51% qui ont continué à faire des demandes d'information aux agences immobilières, une donnée en hausse de 9 points sans doute justifiable par le fait d'avoir plus de temps à consacrer à la recherche de biens.

 

Le BOOM du digital, ces derniers mois

Les visites virtuelles, les signatures électroniques, les rendez-vous en visio ont explosé! Le digital pour l'immobilier a augmenté de 83%.

 

La confiance est au RDV pour cette reprise des visites

D'après une étude, les mesures barrières sont acceptées et intégrées par les acquéreurs qui se sentent en confiance pour les visites immobilières. Le port du masque pendant les visites, l'usage d'un stylo personnel ou unique, l'interdiction des visites groupées et le respect des distances semblent rentrer dans une nouvelle routine.

mail
facebook
twitter
instagram
youtube